Les facteurs environnementaux de la chute des cheveux

30Nov - by Damien - 0 - In Santé

Lorsqu’une personne commence à souffrir de la perte de cheveux, elle cherche naturellement à en identifier la cause dans son propre corps. Si de nombreux cas de chute de cheveux sont dus à des gènes et à des conditions temporaires existant dans l’organisme, des facteurs environnementaux externes peuvent parfois jouer un rôle important dans les causes de la chute des cheveux.

Pollution et chute des cheveux

Des recherches menées à l’université de Londres en 2008 suggèrent que la pollution atmosphérique pourrait jouer un rôle plus important dans la chute des cheveux qu’on ne le pensait auparavant.

Des scientifiques de la faculté de médecine de l’université ont étudié les follicules pileux d’hommes chauves et ont conclu que les toxines et les substances cancérigènes présentes dans l’air pollué pouvaient interférer avec les processus de production de protéines dans l’organisme qui stimulent la croissance des cheveux.

L’un des chercheurs, Mike Philpott, a commenté à l’époque : “Nous pensons que tout polluant susceptible de pénétrer dans la circulation sanguine ou dans la peau et d’atteindre le follicule pileux pourrait lui causer un certain stress et altérer la capacité du cheveu à fabriquer une fibre. Il existe toute une série de substances cancérigènes et de toxines dans l’environnement qui pourraient déclencher ce phénomène. Cela suggère que si vous … vivez dans une zone où la pollution atmosphérique est moindre, vous êtes moins prédisposé à la perte de cheveux”.

Outre la pollution atmosphérique due à la circulation et à d’autres sources, les déclencheurs environnementaux de la chute des cheveux peuvent également se trouver plus près de chez soi. Le tabagisme a été associé à la chute des cheveux dans un certain nombre d’études.

Tabagisme et perte de cheveux

En 2007, une étude portant sur plus de 700 hommes asiatiques, qui sont statistiquement moins prédisposés à la calvitie que les Européens, a révélé que ceux qui fumaient régulièrement souffraient d’une perte de cheveux nettement plus importante.

Dans un rapport publié dans la revue Archives of Dermatology, les scientifiques du Far Eastern Memorial Hospital de Taïwan ont déclaré : “Après avoir pris en compte l’âge et les antécédents familiaux, la perte de cheveux était plus importante chez les hommes qui fumaient régulièrement : “Après avoir contrôlé l’âge et les antécédents familiaux, des associations positives statistiquement significatives ont été notées entre l’alopécie androgénétique modérée ou sévère et le tabagisme (et) le tabagisme actuel de 20 cigarettes ou plus par jour.”

Ils ont émis l’hypothèse que la raison pour laquelle le tabagisme pourrait provoquer la chute des cheveux pourrait être due aux dommages causés par la fumée aux systèmes circulatoires qui alimentent les follicules pileux en sang et en nutriments. Néanmoins, en ayant recours à une greffe de cheveux à Paris, vous pourrez venir à bout de ce problème.

S’il n’est peut-être pas possible de déménager dans une zone moins polluée dans le seul but d’éviter une nouvelle chute de cheveux, cette étude, ainsi que d’autres recherches similaires, suggère que les personnes souffrant de chute de cheveux pourraient être en mesure de ralentir leur progression en abandonnant l’habitude de fumer.

 

En définitive, il faut savoir que divers facteurs environnementaux peuvent être responsables de la chute des cheveux. Il faudrait donc les éviter si possible afin de pouvoir y mettre fin.

 

Découvrez ensuite, les conseils pour entretenir les extensions à clip naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *