Rupture : comment le dire nettement et avec respect ?

17Avr - by Pierre - 0 - In Amour

Rompre n’a jamais été facile pour qui que ce soit, même pour une personne qui l’aurait fait plus d’une fois. Il s’agit tout de même de cesser d’aimer une personne que vous avez peut-être aimée depuis des années, d’arrêter de penser à elle, de ne plus lui envoyer de messages, de ne plus manger au restaurant avec elle, et peut-être couper tout contact avec elle pour ne pas raviver les souvenirs et mieux tourner la page. Non, mettre fin à une relation amoureuse n’est pas une partie de plaisir.

La rupture fait mal

Vous seriez peut-être dans le potage pendant quelques semaines, voire quelques mois. Oui, vous avez sans doute vu des personnes qui ont rompu et ne s’en sont sorties qu’au bout de plusieurs années. La rupture fait mal, que vous en soyez l’initiateur ou non. Mais il est possible de moins souffrir et de faire moins souffrir l’autre. Pour cela, vous devez vous y prendre avec tact, ce qui sous-entend une bonne préparation. Oui, en prenant le temps de bien réfléchir à ce que vous direz et au moment où vous allez le faire, l’annonce se fera moins brutale. En tout cas, ces deux points sont des éléments essentiels à prendre en compte pour que la rupture se fasse le plus facilement possible.

Soyez honnête

Selon ce que vous savez de votre ami(e), vous saurez si le moyen le plus simple, le plus direct et le plus facile est de lui annoncer votre rupture avec le plus d’honnêteté possible.

Si vous savez que votre ami(e) aime que vous lui disiez les choses sans fioriture, sans prendre de détours, peut-être que vous pourriez lui dire sans ambiguïté : « Je ne t’aime plus, et je ne peux pas me forcer à t’aimer ». Vous pourriez aussi dire : « Nos relations semblent nous mener nulle part, j’ai besoin de plus que cela, aussi, je suis sûr(e) que nous ferions mieux de nous en tenir là. » Des phrases comme « Je souffre de cette relation, je n’en retire aucune joie, désolée » ou « je me rends compte que je ne suis pas amoureux/se de toi » sont assez claires et ne sont pas accusatrices. Elles ont le mérite d’être efficaces, ce qui évitera des discussions longues et inutiles qui ne feront que prolonger le supplice.

Soyez gentil(le)

Si la personne que vous devez quitter est d’une grande sensibilité, tenez-en compte dans la façon dont vous allez lui annoncer la rupture. Ainsi, vous pourriez peut-être continuer à entretenir des relations amicales avec elle plus tard. La méthode douce est une bonne façon de rompre sans provoquer plus de dégâts que cela. Dites par exemple « Me séparer de toi est la chose la plus difficile que j’ai jamais eu à faire » et ses souffrances en seraient adoucies. Ou bien « Je te quitte, mais je ne veux surtout pas te faire souffrir, je ne le souhaite pas. » « Nos relations ne m’apportent plus le bonheur tant attendu, mais je tiens toujours à toi, à ton amitié. » Si la personne demande des explications, vous pouvez toujours vous expliquer. Vous pouvez par exemple lui dire que lorsque vous analysez votre compatibilité amoureuse au début de votre relation, tout était bien. Mais avec les années, chacun de vous a évolué, changé et a d’autres objectifs. Vous avez constaté que vous allez sur des chemins différents et qu’il est temps de se séparer pour que chacun puisse trouver son bonheur et s’épanouir. Peut-être qu’après vous être remis de cette rupture, vous pourrez un jour rester ami.

Attention, même si vous annoncez et expliquez aussi gentiment que possible la rupture, ce moment reste douloureux pour la personne. Alors, soyez patient lors de la rencontre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *