Les principales étapes d’un enterrement

30Juil - by Damien - 0 - In Evénement

Le décès d’un membre de famille ou d’un ami doit être difficile à affronter. Pour mieux faire face sa disparition, il faut procéder à l’inhumation. Celle-ci est un rite funéraire très prisé dans le monde entier. Elle est composée de quelques étapes bien distinctes.

Envelopper le corps du défunt dans un linceul

Il existe de nombreuses et différentes inhumations, mais l’enterrement est la pratique funèbre la plus classique et il reste autorisé dans la quasi-totalité des autorités au monde. Il est à noter que sa première étape consiste à envelopper le corps de la personne décédée. Ainsi, l’utilisation d’un linceul s’impose. Pour ce faire, vous avez à faire tous les nécessaires pour bel et bien laver le défunt, de manière à utiliser des produits stérilisants divers. Une fois le lavage terminé, vous et vos compagnons devez mettre le corps de la dépouille dans un linceul.

Déposer le corps du défunt dans un cercueil

La deuxième étape que vous avez à franchir, c’est de mettre le corps du défunt dans un cercueil. Cela ne se fait pas n’importe comment. Il est impératif que vous sachiez la bonne manière de prendre le défunt. D’emblée, vous recourez à vos compagnons pour assurer la tenue de certains membres du corps de la mort. Une fois que tout un chacun est prêt, il faut procéder à l’apposition du corps de la personne décédée dans le cercueil. Là encore, vous vous devez de prêter attention pour ne pas faire tomber et faire cogner la tête du défunt contre le cercueil.

Transporter la personne décédée vers le lieu de l’inhumation

L’étape suivante renvoie au transport de la personne décédée dans le lieu où vous prévoyez de l’inhumer. Pour cela, il vous faut une voiture personnelle ou faire appel à des pompes funèbres pour assurer le transport de celui-ci via un corbillard. Dans le cas où vous vous penchez sur cette deuxième figure, il est indispensable de prévoir un certain budget. Votre défunt sera emmené, soit vers un lieu public soit vers un lieu privé. Le choix est entre vos mains. Reste à savoir qu’une demande d’autorisation de transporter un défaut doit se faire auprès de la commune où vous résidez.

Faire une cérémonie religieuse ou une cérémonie civile

Que votre défunt soit à mettre sous terre ou à enterrer dans une tombe, vous avez toujours le plein privilège de réaliser une cérémonie, par laquelle vous lui dites adieu. Si vous optez pour la cérémonie civile, vous vous devez ainsi de réaliser le dernier hommage y afférent. Il peut être la prononciation d’un discours, la lecture d’un poème ou le fait de chanter un chant. Dans le cas où la cérémonie religieuse vous tente, attendez-vous à ce qu’un discours soit prononcé, un passage biblique ou coranique soit lu, un chant soit chanté. La prière dirigée par le prêtre ou le pasteur clore le tout.

Enterrer in extenso le défunt

La dernière étape est l’enterrement à proprement parler. Elle consiste à mettre le disparu sous terre ou dans sa tombe. Quel que soit votre choix, vous pouvez choisir entre le déposer dans un cercueil ou l’enterrer tel qu’il est. Si vous avez fait appel à des pompes funèbres, elles se chargeront de l’enterrement de votre défunt, mais cela ne vous empêche pas de les aider à mener à bien leur travail.

Pour plus d’infos sur les monuments funéraire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *