La retranscription audio avec Sheva

8Mar - by Pierre - 0 - In Entreprise

Il faut comprendre que la retranscription de n’importe quel enregistrement est vorace en termes de temps et d’expertise. L’analyse des entretiens passe généralement par l’analyse de ces derniers en premier. Il est question d’un travail long et parfois difficile. Il est donc normal de s’informer plus en avant sur le sujet avant de faire appel à un professionnel pour lui faire comprendre les besoins exacts en matière de retranscription.

Le cadre d’une retranscription

La première question à prendre en compte est donc la suivante : qu’est-ce qu’une retranscription ? Cette dernière est aussi appelée couramment transcription et consiste à retranscrire à l’écrit un entretien audio ou vidéo. Il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans ce domaine à l’exemple de sheva transcription  audio. Bien entendu, les professionnels disposent de l’expertise nécessaire ainsi que des outils spécifiques pour faire ce genre de travail. Il est ainsi question de faire usage d’outils de retranscription. Après tout, il s’agit d’un travail qui est à la fois long et surtout pénible. Afin de mieux réussi dans ce domaine, il est important de faire appel aux bons outils. Il est question ainsi de faire usage de logiciels de retranscription gratuits ou payants, mais aussi d’autres outils du même genre. Pour en revenir aux logiciels de retranscription, il en existe de nombreux actuellement. Pour ne citer que quelques-uns, il y a notamment Express Scribe qui est un programme qui permet d’accélérer ou de ralentir un enregistrement. Bien entendu, il ne s’agit que d’un exemple, mais il existe également Transcriva qui permet d’accélérer ou de ralentir un enregistrement. La différence étant que Transcriva propose également une fonction d’enregistrement automatique. Ce qui est bien plus pratique dans certaines circonstances. 

Les divers types de transcription

Il existe divers types de transcription que sheva transcription audio propose également sur le marché actuel. Il s’agit avant tout de transcrire à l’écrit des enregistrements audio ou bien vidéo. Que ce soit des PV, des conférences, des interviews ou bien des comptes rendus et ainsi de suite, le transcripteur professionnel doit pouvoir tout traiter. Pour faire ce genre de travail, il est nécessaire d’avoir certains outils ainsi que du matériel d’enregistrement de qualité, d’un lecteur audio en plus de l’expertise du transcripteur. Un enregistrement peut se décliner sous 4 types de transcription actuellement. Il est ainsi question de retranscription intégrale ou verbatim. Cette dernière fait référence à un texte retranscrit en mot à mot avec les hésitations, les fautes de français, les onomatopées, rires, répétitions et ainsi de suite. Il y a aussi la retranscription intégrale épurée qui est l’épuration du texte et non comme pour ce qui est de la retranscription intégrale. Le transcripteur va corriger donc toutes les erreurs de français pour cette version. Pour ce qui est de la retranscription reformulée, il faut que le transcripteur adapte le texte au style écrit en reformulant le tout à la troisième personne. Il y a enfin la retranscription synthétisée qui ne reprend que les éléments essentiels du discours.

Les qualifications techniques du transcripteur

Le transcripteur doit donc maitriser le logiciel de reconnaissance vocale en premier. Bien entendu, l’usage du matériel informatique doit être parfaitement maitrisé tout comme  le matériel son et les moyens de prise en main à distance. Et bien sûr, le transcripteur connait parfaitement la langue française pour pouvoir exercer au mieux son travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *