Comment bien choisir son porte-vélos ?

17Mai - by Damien - 0 - In Automobile

Le vélo est un moyen de transport à privilégier pendant les vacances d’été. Pour le transporter d’un endroit à un autre, il est alors nécessaire d’investir dans un porte-vélo. Néanmoins, parmi tous les modèles présents sur le marché, il n’est pas facile de s’y repérer. Retrouvez dans cet article les points forts et points faibles de chaque modèle.

Le porte-vélo de toit

Comme son nom l’indique, cet équipement est à placer sur le toit d’une voiture. Il est assez facile à monter, contrairement aux idées reçues. Vous devez, cependant, penser à munir votre véhicule de barres de toit avant de l’adopter.

Si vous avez le budget serré pour l’été, cliquez ici. Cette solution sera la plus économique. Celle-ci est non-encombrante tant sur le plan pratique que visuel. Vous pourrez, en ce sens, accéder au coffre quand vous le souhaitez. Aussi, si vous passez sur une route boueuse, vous aurez l’assurance de la propreté de vos vélos puisqu’ils ne sont pas sujets aux projections des roues.

L’inconvénient de ce modèle, c’est que la hauteur de votre voiture se trouve augmentée. Il va falloir tenir compte de ce paramètre à chaque fois que vous entrez dans un tunnel, un péage ou bien un parking. Par ailleurs, le nombre de deux-roues transporté dépendra de la largeur du toit de l’automobile. Enfin, en général, les vélos électriques ne sont pas admis.

Le porte-vélos de hayon

Tout comme le porte-vélo de toit, ce modèle-ci s’installe sans problème. Des sangles seront, cependant, utilisées pour sa fixation. Sinon, il n’y a pas besoin de se munir de matériel supplémentaire. Le porte-vélo de coffre est apprécié pour sa capacité à pouvoir transporter jusqu’à 3 vélos. Aussi, si votre véhicule est un SUV ou un 4×4, vous pouvez vous orientez dans un modèle spécifique adapté pour cela.

Le bémol du porte-vélo de hayon, c’est que son emplacement à l’arrière réduit la visibilité du conducteur. Celui-ci dissimule, par ailleurs, les feux arrière ainsi que la plaque d’immatriculation. Une fois que vos bicyclettes sont fixées, il n’y a pas moyen d’accéder au coffre. En plus d’être exposées aux salissures, celles-ci peuvent s’entrechoquer durant le trajet. La carrosserie peut ainsi prendre un sacré coup.

Le porte-vélos d’attelage

Le porte-vélos d’attelage est le plus fiable de tous les modèles. Il est approprié aussi bien aux longues qu’aux courtes distances. A l’inverse des deux premières, il est doté d’une stabilité exceptionnelle. Si vous choisissez un modèle inclinable, vous pourrez, tout au long du trajet, accéder à votre coffre. Tant que vous avez une boule d’attelage, votre type de voiture importe peu. Vous pourrez même transporter jusqu’à 4 deux-roues en même temps, incluant cette fois-ci, des vélos électriques.

porte-vélos

En voyant ces points forts, l’on peut déduire que ce porte-vélos est le plus onéreux de tous. Il requiert également à ce que l’on installe un système d’attelage au préalable. Pour terminer, son emplacement à l’arrière gène la visibilité des passagers. Les vélos ne sont pas à l’abri des éclaboussures.

Sur quelle base porter son choix ?

Avant de débourse pour un porte-vélo, il est conseillé de tenir compte d’un certain nombre de paramètre. Prenez en considération le trajet, c’est-à-dire l’état des routes, mais surtout la distance à parcourir. La compatibilité du matériel avec votre voiture sera également primordiale. En ce sens, optez pour un porte-vélos pratique et simple à utiliser. Enfin, le nombre de vélos que vous aurez à transporter a aussi son mot à dire dans la sélection d’un modèle de porte-vélos.

Pour plus d’articles, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *